Commission RSE

La responsabilité sociétale des entreprises
Les référents de la commisions RSE sont Stéphane VINEL (Nancy Construction) et Emmanuel PAUL (KEPOS)
Qu'est-ce que la RSE ?

La RSE peut se définir comme tout ce que l'entreprise met en place pour limiter les impacts négatifs de son activité et améliorer son environnement, qu'il soit humain, social ou naturel. 

On retrouve dans la RSE les notions de développement durable et de protection de l'environnement à l'échelle de l'entreprise.

Faire de la RSE, c'est par exemple mettre en place des actions qui visent à améliorer le bien-être de ses salariés, réduire son empreinte écologique ou encore favoriser l'éthique et la transparence professionnelle.
Qui est concerné par la RSE ?

Tous les types d'entreprise : les petites comme les grandes, quel que soit le secteur d'activité. 
Car toutes les sociétés sont concernées par les problématiques du développement durable et de la protection de l'environnement. 
La loi Pacte du 22 mai 2019 précise d'ailleurs que « toutes les entreprises françaises sans exception, doivent "prendre en considération" les enjeux environnementaux et sociaux dans la gestion de leurs activités ». 
Si la RSE n'est pas pour autant obligatoire pour les TPE PME, les attentes des parties prenantes (collaborateurs, fournisseurs, clients...) sont de plus en plus élevées en matière de RSE.
Quel est le but de la RSE ?

D'un point de vue global, la RSE s'inscrit dans le cadre d'efforts pour le respect de l'environnement et dans une démarche de développement durable. Le but est d'améliorer la qualité de vie des collaborateurs et de toutes les personnes qui entrent en contact avec l'entreprise, mais aussi de la communauté. 
Pour l'entreprise elle-même, il existe des avantages concrets à la RSE :
  • Une entreprise responsable est plus attractive aux yeux des clients et prospects : de plus en plus informé et sensibilisé, le public favorise aujourd'hui les entreprises respectant des valeurs environnementales et sociales. Une démarche engagée en matière de RSE peut donc avoir un impact direct sur les résultats de l'entreprise.
  • Les candidats sont eux aussi attentifs à ces critères. Un employeur RSE a de meilleures chances d'attirer les meilleurs, un atout non-négligeable en particulier pour les profils les plus pénuriques.
  • Une forte démarche RSE favorise l'implication des collaborateurs, fiers de travailler pour une entreprise responsable et reconnaissants de l'attention portée à leur bien-être, et améliore notamment leur productivité.
  • Certaines règles RSE sont devenues des obligations légales, les entreprises qui les respectent évitent donc des sanctions. C'est notamment le cas avec la loi PACTE de 2019, relative à la croissance et la transformation des entreprises.  
Quels sont les 3 piliers de la RSE ?

La RSE est liée à la notion de développement durable et repose sur 3 piliers fondamentaux :
 
  1. Le pilier environnemental : parmi les priorités environnementales se trouvent la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le recyclage, et le recours aux énergies renouvelables. 
     
  2. Le pilier social (ou sociétal) : Il rassemble des problématiques telles que la santé, l'éducation, le bien-être, le respect des droits de l'Homme, etc. 
     
  3. Le pilier économique : une entreprise RSE soutient l'économie locale en se fournissant auprès d'organismes locaux dans la mesure du possible et en investissant dans sa région. Elle fait aussi preuve de transparence auprès de ses investisseurs et de ses clients.